A+ A-
Culture, Vie associative et des quartiers, ProximitéLa bibliothèque Marc Bernard réouvrira mi-avril jeudi 20 février 2020

La bibliothèque Marc Bernard réouvrira mi-avril

Après 18 mois de travaux, les utilisateurs y trouveront plus de confort, avec de meilleures conditions de chauffage l’hiver et de rafraîchissement l’été, une grande partie du mobilier rénové, des éclairages plus adaptés et moins gourmands en énergie. 

Accueil et fonctionnalités revus

Cette réhabilitation complète permet d'augmenter la surface de 20 mètres carrés pour la création d'une salle d'activités et d'augmenter l'offre numérique. L’organisation des collections de documents et des services a aussi été repensée avec un espace d’accueil plus généreux, accompagné d’un point de lecture de la presse, d’une possibilité d’enregistrer soi-même ses prêts et ses retours, une nouvelle salle d’animation, plus de places assises et plus de postes d’accès à internet, une meilleure cohabitation des usages studieux et des usages de loisir.

Un rayonnement au-delà du quartier

Annexe de la bibliothèque de Nîmes - Carré d’Art, forte de 70 000 documents, la médiathèque Marc Bernard joue un rôle de premier plan au sein des quartiers ouest. Elle constitue un point d’ancrage dans le quartier et joue un rôle indéniable pour favoriser le lien social et l’intégration des populations, en partenariat avec de nombreuses associations. Un Espace Public Numérique acueille en moyenne 400 utilisateurs par mois, avec un public d’enfants largement majoritaire et, chez les adultes, 60% de femmes cherchant à s’initier à l’informatique. 

Fonds pédagogique et musical

Mais son attractivité dépasse aussi largement le secteur de Pissevin. La présence d’un fonds pédagogique à l’attention des enseignants, formateurs, animateurs, professionnels de l'enfance et de la petite enfance du Gard constitue sa spécificité avec une centaine de mallettes thématiques empruntables par les établissements scolaires et autres collectivités sont mises à disposition. La médiathèque a particulièrement développé par ailleurs des ressources documentaires pour de l’accompagnement scolaire et de l’autoformation. Ses 22 000 CD audio, DVD et ouvrages sur la musique sont également recherchés bien au-delà de Pissevin et de Nîmes. Le fort dynamisme de ce pôle Musique repose sur un programme d’animations très riche, dans les murs (ateliers jeunes publics, comité d’écoute, concerts) et hors les murs (pieds d’immeubles), et sur des sélections de ressources en ligne, en écoute sur place et à distance. 

Coût total des travaux : 860 000 € HT (hors mobilier et informatique).

Financements :

20% Ville : 170 000 €

15% de l’ANRU : 130 000 €

15% FEDER : 130 000 €

50% Etat (DRAC) : 430 000 €

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.